HAMEL Emilien (Baryton)

hamel-emilien-baryton

Emilien HAMEL a accompagné le Bach Collegium Paris dans plusieurs concerts :

 

 

  Affiche concert décembre 2010

Biographie

Emilien Hamel a participé à plusieurs productions à Paris et à Londres : le Narrateur (Pyrame et Thisbé de Montéclair), Moments musicaux de Montmartre à Paris ; Pierrot (Die Tote Stadt) au David Josefowitz Recital Hall de Londres ; le Comte (Le Nozze di Figaro) à l’Espace Reuilly à Paris ; Lescaut (Manon) ; le Marquis de Brétigny (Traviata) ; Betto (Gianni Schicchi) ; Hoël (Dinorah) ; Garrido et Bustamente (La Navarraise) ; Teucer(Dardanus) et Boris (Cheryomushki de Chostakovitch) au Théâtre Sir Jack Lyons de Londres ainsi que Méphisto (La Damnation de Faust) à Piggott’s Farm, Brissac (Les Mousquetaires au couvent) à Colombes, et Testodans (Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de Monteverdi), à la Maison des Métallos, Paris.

Récemment, il a chanté le solo de baryton dans le Requiem Allemand de Brahms à la Cigale (Paris), le Stabat Mater de Dvorak avec le Chœur Symphonique de Liège, Jésus et les airs de basse dans la Passion selon St Jean de Bach à l’église Saint-Sulpice à Paris, Jésus dans la Passion Selon Saint Matthieu et dans la Passion selon Saint Jean à l’église de Saint-Guillaume à Strasbourg, le Poème de l’amour et de la mer de Chausson avec le Bromley Symphony Orchestra ainsi que deux concerts avec le guitariste Eurico Monteiro Pereira à la Fondation Orientale de Lisbonne et à Monchiche.

Il est régulièrement sollicité  pour des festivals musicaux tels que celui d’Amersham (Eton – UK) pour le rôle de Masetto (Don Giovanni) et la Walpurgisnacht de Mendelssohn, le Festivale delle cinque terre et ceux de Branders et de Verdyssen au Danemark où il interprète le Requiem Allemand de Brahms.

Admis en 2003 à la Royal Academy of Music où il a étudié avec Mark Wildman et Iain Ledingham, Emilien Hamel rejoint le Royal Academy Opera Course en 2006, soutenu dans ses études par une bourse et le Josephine Baker Trust.

Il fait ses débuts sur scène dans le Grand Bostangi (L’Europe Galante de Campra) à Paris en 2000 sous la direction de Laurence Pottier.

Diplômé de l’Université de Paris IV Sorbonne en Musicologie (option Ethnomusicologie), Emilien Hamel obtient l’année suivante le premier Prix de Chant au Concours de la Ville de Paris.

Emilien Hamel a commencé  ses études vocales avec Janine Fourrier de l’Opéra de Paris en 1997.